Résidences

  • Aurélien Farlet
  • Mathieu Farcy
  • Maîtrise de Radio France

Aurélien Farlet


Aurélien Farlet est un artiste peintre Amiénois, né à Saint-Quentin en 1981. Utilisant principalement de l'acrylique, son univers abstrait, coloré ou sombre, composé de lignes, de formes et de projections, conserve toujours une note positive. Il peint avec son corps et son âme en exprimant sa rage de vivre, ses joies et ses douleurs. Le mouvement est vif, l'énergie et l'urgence sont palpables. Les couleurs explosent, le tableau vibre. Sa démarche introspective base l'intuition au centre de ses réalisations. Lorsqu'il crée, souvent en musique, il parle de combat avec la toile et définit l'approche de sa peinture comme viscérale et vitale. Ses oeuvres mettent en relief une générosité qui ne demande qu'à être partagée. Il souhaite nous amener à un questionnement sur son travail, tout en mettant en lien des gens différents. Ses représentations personnelles, entre imagination et émotions, nous renvoient à notre part d'enfance, notre inconscient et notre capacité d'interprétation. Ainsi, à travers ses réflexions, Aurélien Farlet veut faire passer un message qui résonne en chacun de nous. Celui de l'acte de création qui transcende tout, et nous guide dans notre quête de sagesse, de liberté et d'humanité.




Programme de résidence et peinture en direct avec Aurélien Farlet:

8, 9, 10 juillet 2021:
Résidence et peinture en direct
avec Timothée Drelon (électroacoustique)

22,23,24 juillet 2021:
Résidence et peinture en direct
avec Bertrand Coynault (pianiste)

19,20,21 août 2021:
Résidence et peinture en direct
avec Verlatour (électro)

Ces trois temps forts se produiront pendant les 2 mois de résidence d'Aurélien Farlet à l'abbaye de Saint-Riquier. Pendant trois jours, la recherche et le dialogue seront au centre de préoccupations du peintre et du musicien. Ils proposeront à la fin du 3ème jour un concert / live peinture d'environ 55 minutes, riche en émotions.


Samedi 10 juillet 2021 - Concert / Live painting
Timothée Drelon (électroacoustique)
Aurélien Farlet (peinture)
Guitariste et ''artisan du son'' depuis la fin des années 90, issu du rock et du métal, Timothée Drelon a passé ces dernières décennies à former des groupes et des projets, qui ont toujours impliqué l'intensité, que ce soit dans une forme énergique ou plus expérimentale. En tant qu'instrumentiste, il est autodidacte, mais a aussi suivi un cursus de musique électroacoustique. Ce premier live painting sera donc original et surprenant. Pendant que le musicien alternera travail sur ordinateur et passages de guitares saturées, le peintre suivra la puissance sonore afin de produire une toile rythmique, dynamique et colorée. Le thème des réseaux sociaux nous fera réfléchir à leur impact sur nos vies.

Samedi 24 juillet 2021 - Concert / Live painting
Bertrand Coynault (piano)
Aurélien Farlet (peinture)
Le second live painting se déroulera avec Bertrand Coynault, pianiste baigné dans la musique classique depuis son plus jeune âge. Formé par l 'école russe, il se fait remarquer par ses programmes audacieux et son lyrisme naturel. En 2016, il crée le spectacle « Les toiles musicales », véritable voyage aux confins de l'art où la musique et la peinture dialoguent. C'est donc une grande expérience émotionnelle qui nous attend lors de cette représentation. Le piano permettra à Aurélien de s'immerger totalement dans le tableau et le transportera jusqu'à l'exaltation, où formes, reliefs et couleurs prendront vie sur les airs de Mozart, Chopin et Brahms.

Samedi 21 août 2021 - Concert / Live painting
Verlatour (électro)
Aurélien Farlet (peinture)
Fusion entre hédonisme électronique et electronica atmosphérique, batteur-producteur-hyperactif, Verlatour tisse au fil fin ses fantaisies sonores et remixes. En Live, il frappe ses drums pads, fait hurler ses synthés, et triture ses effets, pour une ascension incontestablement dansante. Ce troisième et dernier live painting sera sans nul doute fort en couleurs et en énergies positives. Les rythmiques percutantes et entraînantes de Jocelyn donneront l'impulsion nécessaire au peintre pour réaliser une toile explosive et rageuse. Le temps d'un morceau, Aurélien tentera l'expérience de chanter et peindre simultanément.



Du 3 juillet au 31 août 2021:
Exposition : IMMERSION
Aux granges des jardins de l'abbaye

‟ Aurélien Farlet peint vrai sans prétendre détenir d’autre vérité que celle de l’instant. A travers l’exaltation de ses joies et l’exorcisme de ses peines, sa peinture cathartique et sans discours est un pas vers l’autre ; animé par une ardente pulsion de vie, l’artiste la veut vectrice de questionnements sur les aléas de l’existence et le drame de la condition humaine. La contemplation attentive des œuvres suffit à chasser les fantômes de quelques grands noms de l’abstraction lyrique et de l’expressionnisme abstrait qui parfois semblent vouloir planer sur cette peinture faite de jaillissements et de fulgurances colorées. Car Aurélien Farlet n’applique pas de formule : chaque œuvre est le résultat d’une expérience intense qui implique tous les sens et s’apparente à une lutte sans cesse renouvelée. L’expressivité et l’impétuosité du geste instinctif révèle alors une intimité foudroyante et immédiate avec le réel. ”

Nicholas Zmelty, maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’UPJV d’Amiens


Mathieu Farcy


‟ Né en 1985 à Amiens. Mon travail artistique prend racine dans les rencontres. D’une part, dans la rencontre avec la sociologie et la psychologie, lors de mes études. D’autre part, dans les rencontres face à face, dans le lien et l’idée que la création artistique est une manière de prendre soin de l’autre.

Durant le temps de résidence à St Riquier, je travaille autour de deux projets d’art en commun, qui sont intimement liés.

Le premier se nomme Je n’habitais pas mon visage, c’est un travail pensé et réalisé avec des personnes défiguré.e.s. Ce travail, loin du spectaculaire, passe par la poésie, la métaphore, l’acte de création commun comme mode d’attention.

Le second projet se nomme La part du feu. Avec des personnes ayant connu un traumatisme dans leur vie, nous créons du thème de leurs peaux. Réelle, rêvée, symbolique, la peau est à la fois la limite du corps et sa possibilité d’être en relation avec le monde. Nos histoires de peaux sont des prétextes à parler de soi, à s’ouvrir, à se dire. ”


MAÎTRISE DE RADIO FRANCE

En résidence du 26 au 29 Mai 2022


La Maîtrise de Radio France a été fondée en 1946 par Henry Barraud et Maurice David, avec la contribution de nombreux pédagogues et compositeurs tels que Pierre Capdevielle, Jean Planel, Robert Planel ou Roger Calmel, qui lui ont apporté leurs connaissances et leur savoir-faire. Elle représente l’une des premières expériences en France du système de « mi-temps pédagogique » comportant un enseignement général le matin et une formation musicale l’après-midi.

Ce chœur d’enfants apprécié par Olivier Messiaen et Henri Dutilleux est associé aux orchestres et au Chœur de Radio France, et régulièrement sollicité par d’autres formations telles que le Philharmonia Orchestra de Londres, le Bayerische Staatsoper, le City of Birmingham Symphony Orchestra, le Boston Symphony Orchestra, le London Symphony Orchestra and Chorus.
La Maîtrise est dirigée par des chefs d’orchestre de renom comme Seiji Ozawa, Daniele Gatti, Myung-Whun Chung, Esa-Pekka Salonen, Semyon Bychkov, Mikko Franck, Gustavo Dudamel, Valery Gergiev, Andris Nelsons, Sir Simon Rattle, Leonardo García Alarcón, kent Nagano ou Yannick Nézet-Séguin.

Au travers de ses propres saisons de concerts, la Maîtrise s’attache à mettre en valeur le répertoire choral pour voix d’enfants. Très engagée dans le rayonnement de la musique d’aujourd’hui et dans la création, elle mène une politique volontaire de commande de partitions. Ainsi, des œuvres signées Iannis Xenakis, Manuel Rosenthal, Isabelle Aboulker, Alexandros Markéas, Edith Canat de Chizy, Esa-Pekka Salonen, Zad Moultaka ou Philippe Hersant, figurent en bonne place à son répertoire.

Au cours de la saison 2021-2022, la Maîtrise de Radio France poursuit ses collaborations régulières avec les formations de Radio France et ces autres partenaires. C'est dans ce cadre qu'elle se rendra en résidence, puis en représentation, au centre culturel départemental de l'Abbaye de Saint-Riquier.


La maîtrise de Radio France se produira à l'abbatiale de Saint-Riquier le dimanche 29 mai à 16H00

« Les Oyseaux vivent sans contrainte » donnent à entendre plusieurs très belles pages vocales et instrumentales baroques autour du thème de la nature. Françaises, italiennes, allemandes, anglaises, ces pages résonneront avec des textes de Saint Amand, Scudéry, Marbeuf, D’Urfé, De Viau ou Molière. Elles se prêteront particulièrement bien à une mise en espace dans la magnifique abbatiale de Saint-Riquier. Sous la direction de Sofi Jeannin, la Maîtrise de Radio France sera accompagnée de l’Ensemble La Rêveuse et de la comédienne Constance Larrieu.


Les Oyseaux vivent sans contrainte

Francesca Caccini, (Ciaccona) Io veggio i campi verdeggiar fecondi
Claudio Monteverdi, Scherzi musicali
Henry Purcell, Sweetness of Nature
Marc-Antoine Charpentier, Flores, o Gallia H374
Paolo Lorenzani, O quam suavis est
François Couperin, Motet pour le Jour de Pâques
Jean-Baptiste Lully, La Grotte de Versailles LWV 39 (extraits)
Les Oyseaux vivent sans contrainte
Depuis que l’on soupire
Georg Friedrich Haendel, Süsse Stille, sanfter Quelle HWV 205

Constance Larrieu, comédienne et mise en scène
Ensemble La Rêveuse
Maîtrise de Radio France
Sofi Jeannin, direction